Vous êtes ici : Accueil » Premier League » West Ham prend un virage « olympique » ce jeudi
Premier League

West Ham prend un virage « olympique » ce jeudi

Ce jeudi 4 août 2016 marque un tournant important dans l’histoire du club de West Ham. Celui-ci va en effet disputer ce jour son premier match officiel dans son nouvel écrin, le Stade Olympique de Londres. Les dirigeants voient dans cette entrée dans leur nouveau stade, le début d’un avenir qui doit porter le club est-londonien au plus haut niveau du football anglais et européen.

Comme un symbole, c’est d’ailleurs une rencontre de la Ligue Europa, qui inaugure l’arrivée de West Ham à l’Olympic Stadium. Au-delà de l’aspect sportif et une qualification espérée par les supporters pour le prochain tour après une défaite à l’aller face à NK Domzale (2-1), l’équipe londonienne prend un tournant important dans son histoire après plusieurs décennies à jouer dans le viellissant Boleyn Ground (ou Upton Park) dans l’East London. Pour en arriver là, les propriétaires du club, David Sullivan et David Gold, aidés par la remarquable Karren Brady, ont travaillé dur pour obtenir la concession tant désirée du stade qui a accueilli les JO de Londres en 2012. Tottenham notamment a longtemps causé des soucis aux Hammers dans la bataille pour obtenir le droit d’occuper l’enceinte.

Un stade payé par les contribuables londoniens

Désormais, West Ham peut compter non plus sur 35.000 places mais 60.000 pour faire fructifier son chiffre d’affaires. « Ils ont gagné au loto » rappelait Arsène Wenger il y a quelques mois rappelant que les Gunners avaient dû construire sur leurs propres deniers l’Emirates Stadium. C’est donc bien le contribuable londonien qui a offert à travers les JO 2012 un écrin de toute beauté pour les Hammers. Un outil flambant neuf, bien loin de Green Street l’avenue peu accueillante dans laquelle se trouve le Boleyn Ground, qui se montre fièrement dans le nouveau quartier du « Parc olympique Elizabeth II .  Un stade que désormais West Ham United va occuper pour les 99 prochaines années et qui a été réaménagé pour le football et mis aux couleurs du club londonien pour un montant de 272 millions de livres supplémentaires qui porte le coût total du stade à un peu plus d’un milliard d’euros. Un coût assumé donc par les contribuables locaux grâce aux qualités de négociatrices de Karren Brady qui a obtenu que son club ne paye que 15 millions d’euros.

L’affaire s’annonce donc rentable pour les Hammers sachant que les 50.000 abonnements mis en vente ont tous trouvé preneur en quelques heures. Ce mercredi, le coach de l’équipe londonienne, Slaven Bilic, s’est réjouit de savoir que son équipe sera supportée ce soir par un stade rempli à ras bord. Ce sera nécessaire pour tenter de renverser la modeste équipe de NK Domzale et ne pas revivre le cauchemard de l’an dernier face à Astra Giurgiu qui avait mis prématurément fin à l’aventure européenne des Hammers. Il sera dommage de mal commencer la nouvelle histoire….

 

À propos de l'auteur

Marc

Passionné par le foot, et surtout par les championnats anglais, j'ai décidé de lancer Foot-Anglais.net pour partager le meilleur de l'actualité sur le football anglais.

1 commentaire

Cliquez ici pour publier un commentaire

  • On a toutes les chances de gagner si DIMITRI PAYET joue se match
    Le 28 juillet on a eu une défaite car DIMITRI n’a pas jouer mais là on a toutes nos chances notre champion reuyoné va jouer allez WEST HAM

Suivez le foot anglais !

Quitter la version mobile