Arsène Wenger, le manager d’Arsenal, qui vit depuis plus de vingt ans au Royaume-Uni, s’intéresse à la vie politique locale. Et quand on lui parle d’un éventuel “Brexit”, il le rapporte rapidement à son club et au statut des joueurs.

Interrogé sur le Brexit en conférence de presse, le coach des Gunners ne cache pas son inquiétude si celui-ci se confirmait par la voie des urnes au Royaume-Uni :  «Cela pose beaucoup de questions, a estimé le manager d’Arsenal.Les joueurs européens seront-ils toujours considérés comme ils le sont aujourd’hui ? Par exemple, si l’Angleterre vote pour le Brexit, les Français seront-ils considérés comme les joueurs sud-américains [qui ont besoin de visas de travail] ? Cela remettrait totalement en question l’influx de joueurs étrangers.» a-t-il déclaré.

Il y a deux jours, Arsène Wenger avait également annoncé que son club serait très discret l’été prochain sur le mercato estival. Une relation de cause à effet ?


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici