L’annonce par le quotidien britannique The Sun d’une réunion secrète des présidents et propriétaires des plus grands clubs anglais a fait l’effet d’une bombe dans le microcosme du football européen. Le média croit savoir que ces derniers envisageraient de créer une compétition alternative à la Ligue des Champions :  l’European Super League. Mais les clubs anglaise veulent-ils vraiment une scission ? Début de réponse….

Les cinq clubs anglais les plus riches vont-ils quitter la Ligue des Champions et l’UEFA pour une compétition fermée et plus rémunératrice ? C’est la question que se posent les médias depuis les révélations du Sun ce mercredi à propos d’une réunion à laquelle ont participé les dirigeants de Manchester City, Arsenal, Liverpool, Chelsea et Manchester United. Une réunion souhaitée par un riche homme d’affaires américain Stephen Ross qui est également le propriétaire de la franchise de NFL Miami Dolphins. S’il y a été question de l’organisation de la prochaine International Champions Cup qui pourrait réunir ces clubs lors d’un tournoi estival, les dirigeants conviés ont surtout évoqué la possibilité de création d’une compétition alternative à la Ligue des Champions. Cette compétition regrouperait les plus grands clubs européens dans une ligue fermée. Ce n’est pas la première fois que cette possibilité est évoquée mais depuis l’UEFA avait calmé les ardeurs des plus grands clubs en reconnaissant et en intégrant l’ECA (association européenne des clubs) dans son giron.

D’ailleurs l’organisme européen interrogé sur la possibilité de voir une scission avec les plus grands clubs s’appuie pour sa part sur les accords en cours : “Nous révisons constamment le format de nos compétitions en étroite consultation avec les parties prenantes, y compris l’Association européenne des clubs. Il n’y a pas de propositions concrètes sur la table à ce stade et nous venons de commencer un nouveau cycle de trois ans (2015-18) pour les compétitions de clubs. Il n’y a donc pas d’autre commentaire à faire à ce stade “ a déclaré un porte-parole de l’UEFA ce mercredi au quotidien anglais Evening Standard.

Plutôt une participation garantie qu’une scission ?

D’ailleurs l’UEFA et l’ECA ont également convenu d’un nouveau protocole d’accord l’an dernier qui court jusqu’en 2022. Celui-ci comprenait un rôle accru de l’ECA dans le comité des compétitions de l’UEFA  et qui lui donne un «droit de référence sur un certain nombre de questions touchant les clubs ou les compétitions. Ce qui laisse penser une possible modification des compétitions européennes dans un avenir à moyen terme. D’ailleurs, le Evening Standard croit savoir que plutôt que de créer une compétition dissidente comme l’annonce le Sun,  les plus grands clubs anglais aimeraient s’assurer des participations à la Ligue des Champions plus certaines. Celles-ci pourraient être indexées sur des périodes de cinq ans sous la même idée du coefficient UEFA qui permet de désigner le nombre de représentants qualifiés d’office pour chaque pays. Ce qui permettrait par exemple, qu’en cas de défaillance sportive lors d’une saison (par exemple terminer en dehors du Big Four), la participation à la C1 ne serait pas remise en cause. Et cela permettrait à ces clubs de garantir des revenus certains pendant une période donnée. Cette saison devant les bonnes performances de Tottenham et Leicester notamment, Manchester United et Liverpool ne sont pas du tout certain de pouvoir disputer la Ligue des Champions en 2016-2017.

Toutefois concernant la possibilité de voir la création d’une compétition européenne parallèle à la Ligue des Champions ne semble pas enthousiasmer tous les clubs. Le Daily Mail indique de son côté qu’Arsenal serait contre cette idée et que Chelsea a dores et déjà rejeté la possibilité de quitter la Premier League pour tout autre compétition. Mais cette gesticulation n’est pas anodine et intervient à un moment où l’Angleterre pourrait perdre un qualifié direct en Ligue des Champions si les résultats de ses clubs ne s’inversent pas dans les prochaines années : “D’un point de vue théorique, si nos performances européennes continuent à décliner, nous perdrons à l’avenir une place qualificative pour la Ligue des Champions. Nous devons être attentifs. Mais il est difficile pour la Premier League de prendre des décisions stratégiques à ce niveau”, avait lancé Richard Scudamore, patron de la Premier League, en août dernier… Depuis, ni Arsenal et ni Chelsea ne sont assurés de disputer les quarts de finale et pourraient laissés les clubs du continent rivaliser entre eux pour la victoire en Ligue des Champions 2016. Une fois de plus dirons-nous….

 


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici