Arsenal n’aura tenu que 70 minutes face à Barcelone mardi soir en huitième de finale aller de la Ligue des Champions (0-2). Le score aurait pu être encore plus lourd sans les parades de Petr Cech.  Ci-dessous retrouver les notes de la rédaction. N’hésitez pas à donner votre avis dans la zone commentaires  de cet article.

Les notes d’Arsenal

Čech (7) : Cela devait arriver. Alors que l’ancien gardien de Chelsea n’avait jamais encaissé de but de Lionel Messi, il en a encaissé deux en une seule soirée. Mais aucun ne peut lui être imputé. Au contraire, le gardien tchèque a probablement été le meilleur joueur de son équipe et lui a évité un score plus lourd.

Bellerín (6) : En difficulté au début de chaque période, il a prouvé par la suite pourquoi Arsène Wenger lui préférait Debuchy par la suite. Très rapide, il n’a que très peu de fois été mis en difficulté par Neymar.

Mertesacker (3) : Toujours aussi lent il compense parfois par une bonne anticipation et un bon placement. Mais n’a pas le niveau pour ce type de rencontre et d’adversaires très vif. Mais que lui trouve Wenger ?

Koscielny (7) : Encore une fois très sollicité du fait de la faiblesse de son collègue allemand, l’international français a prouvé qu’il était bien l’un des meilleurs défenseurs centraux en Europe. Solide et très fluide dans ses relances.

Monreal (5) : Un match moyen sans plus.

Coquelin (4) : Bien loin de son niveau habituel.  Remplacé par Flamini qui dès son premier ballon provoque un penalty face à Messi.

Ramsey (5) : Mangé par le milieu de terrain catalan, l’international gallois s’est montré très quelconque dans ce match.

Özil (4) : Malgré un bon début de match, l’international allemand s’est ensuite fait manger par Iniesta.

Oxlade-Chamberlain et Walcott (4) : Deux joueurs et deux profils identiques. On pousse la balle et on court sans regarder ce qui se passe autour. Dommage….

Giroud (4) : Une nouvelle fois face à un gros d’Europe, Olivier Giroud a montré ses limites. Malgré sa combativité son envie il n’était pas au niveau.. Remplacé par Welbeck, qui s’est montré très utile par ses remises et sa puissance.

Sánchez (5) : A l’égal de lui-même il a tenté de percé le rideau défensif catalan par des crochets courts à répétition mais il n’avait pas en face de lui les défenseurs parfois un peu lents de Premier League. Mais s’est éteint au fil des minutes.


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici