Pendant le mercato estival, le milieu de terrain de Southampton, Morgan Schneiderlin, souhaitait quitter le club du Sud de l’Angleterre pour rejoindre si possible une équipe jouant la Ligue des Champions. A l’époque, énervé par l’attitude de ses dirigeants, le joueur français avait fait part de ses états d’âmes via Twitter. Pour le quotidien Daily Telegraph, l’ancien joueur du Racing est revenu sur cet épisode.

« Le club m’a toujours dit qu’il me vendrait si une bonne offre arrivait. Entre février et mars, nous avions discuté de mon départ avec mes agents et les dirigeants de Southampton. Nous avions un rendez-vous le 29 juillet avec eux, et nous avions des offres intéressantes à leur proposer avec mes représentants. Mes six années passées à Southampton devaient se terminer ici. Chambers avait signé la veille à Arsenal, poursuit-il. Ils se sont dits que les supporters allaient brûler le stade si je partais aussi. Alors ils m’ont dit que je ne partirais pas, qu’ils n’écouteraient pas les offres, que j’allais rester et que je n’avais rien à dire. C’était un choc pour moi. Je me suis demandé pourquoi ils bloquaient mon transfert après tout ce que j’avais fait pour le club. Je leur ai dit qu’ils ne me respectaient pas, qu’ils ne respectaient pas leur parole, et qu’ils me traitaient comme du bétail. » explique l’international français.

Le milieu de Southampton précise alors  les raisons qui l’ont poussé à se lâcher sur le réseau social. « Je me suis dit que je n’étais plus un mouton, que je devais me battre pour mes intérêts, pour ma carrière », a-t-il expliqué. Son choix de s’exprimer sur Twitter était réfléchi. « Soit je postais ce tweet, soit j’allais au club pour balancer des bombes lacrymogènes, affirme-t-il. Avec ce tweet, je voulais faire quelque chose pour que les gens comprennent cette situation. En cinq secondes, j’ai vu l’ampleur que cela pouvait prendre sur les réseaux sociaux. Ce tweet, ça restera un passage de ma vie. C’était comme une bombe. » conclut Morgan Schneiderlin.


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici