Scène hallucinante dimanche pendant la rencontre entre Chelsea et Arsenal à Stamford Bridge. Arsène Wenger, quelque peu excédé par l’attitude de José Mourinho sur le banc de touche, a bousculé celui-ci. Après le match, le coach d’Arsenal a assuré ne pas regretter son geste envers le technicien portugais.

«  Qu’y a-t-il à regretter ? Je voulais aller d’un point A à un point B mais quelqu’un s’est opposé à moi avant B, sans aucun signe de bienvenue. (…) Je n’écoute pas ce qu’il dit (à Mourinho, NDLR). (…) Je suis dans le métier depuis suffisamment longtemps pour voir les choses de la bonne manière. Si je l’ai poussé ? Vous verrez si j’essaie vraiment de vous pousser… », s’est fendu Wenger. Reste à savoir si la fédération anglaise va accepter ce comportement de Wenger sans broncher.


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici