Fraîchement nommé nouvel entraîneur de Crystal Palace, Malky Mackay ne pourra finalement pas assumer ses fonctions de manager du club londonien. En cause, un scandale autour du technicien écossais dans une affaire de SMS fascistes, racistes et homophobes lorsqu’il était en poste à Cardiff City de 2011 à 2013 avec Iain Moody, directeur sportif de Crystal Palace. La FA enquête dés lors sur ce dossier explosif. 

 

Tony Pulis démissionnaire, c’était Malky Mackay qui devait devenir l’un des acteurs majeurs du club de Crystal Palace cette année en reprenant ses rênes. Mais le nom de Mackay a très vite été rayé de la liste des décideurs londoniens après l’existence rendu public d’une sombre affaire de textos fâcheux impliquant le technicien écossais ainsi que l’actuel directeur sportif de Crystal Palace, Iain Moody. Ce dernier travaillait par ailleurs avec Malky Mackay à Cardiff City entre 2011 et 2013. La FA est actuellement chargé du dossier et examine minutieusement cette affaire qui secoue une fois de plus le football britannique.

Des textos entre Mackay et Moody sont devenus la source du scandale. Ainsi la FA a depuis saisi téléphones et ordinateurs chez Iain Moody qui officiait à Cardiff City avec Malky Mackay à l’époque des faits. Au total des milliers de textos et emails tous entachés de propos racistes, fascistes, sexistes et homophobes entre les deux principaux concernés. Face à ces allégations, le sort de Iain Moody en tant que directeur sportif de Crystal Palace semblerait déjà scellé tant il semble désormais difficile de le voir continuer parmi les plus hauts postes du football professionnel.

Après ce scandale qui implique pleinement Malky Mackay, Tim Sherwood, l’ancien manager de Tottenham semble désormais être le favori afin de prendre les rênes de Crystal Palace cette saison.


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici