Sanctionné par la fédération anglaise de cinq matches de suspension pour avoir fait le geste dit “de la quenelle” lors de la célébration d’un but, Nicolas Anelka semble se contenter de ce verdict malgé tout.

Dans un communiqué, le joueur français explique qu’il se dit satisfait de “ne pas avoir été considéré comme antisémite” : «Nicolas Anelka est content que la commission de discipline de la FA ait considéré qu’il n’était pas antisémite et qu’il n’avait pas l’intention d’exprimer ou promouvoir l’antisémitisme par son geste, s’est félicité l’avocat de l’attaquant français, Brown Rudnick. Il attend maintenant de recevoir les conclusions de la commission pour considérer un éventuel appel.» indique ce communiqué.

Reste que son club semble vouloir poursuivre le débat jusqu’au bout : “Nicolas Anelka sera suspendu jusqu’à l’épilogue du processus disciplinaire et les conclusions de la propre enquête interne du club. Le club reconnait que la FA n’a pas estimé que Nicolas Anelka était personnellement antisémite. Cependant, le club ne peut ignorer le tort que cette action lui a causé, particulièrement avec la communauté juive, ni les dommages sur la réputation du club»qui a perdu un sponsor dans l’affaire. (Avec AFP)


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici