Le choc de la 25e journée de Premier League entre Liverpool et Arsenal samedi ouvrira le bal ce samedi en début d’après-mid. Un match important pour les deux équipes qui luttent pour les quatre premières places.

Huit points. C’est ce qui sépare Liverpool à Arsenal avant le choc ce samedi à Anfield. Pour les Reds, il n’est plus question de parler de titre même en cas de succès face aux Gunners aujourd’hui. Mais plutôt de conforter une place dans le top 4, qui offre un billet pour la prochaine Ligue des Champions, objectif déclaré de Liverpool et de son manager Brendan Rodgers en début de saison : “Ca va être très compliqué même si jusque-là on a bien rivalisé, a-t-il affirmé lundi au sujet du titre. Alors je ne pense pas que ce soit pour nous cette année.” a-t-il ajouté.

Avec Everton à deux points, Tottenham à trois, l’entraîneur des Reds regarde donc maintenant derrière. Tout comme son homologue d’Arsenal mais pour d’autres raisons : “La clé, c’est d’avoir la maîtrise du jeu et leur laisser la balle le moins possible, a ainsi rappelé l’Alsacien. Ce qui fait pencher les matches, c’est votre capacité à jouer à chaque fois à votre meilleur niveau. On est entré dans un mois décisif” a-t-il prévenu.

Un mois que les coéquipiers de Laurent Koscielny abordent avec confiance. Invaincus depuis dix matches toutes compétitions confondues, dont huit victoires, les Gunners vont ainsi affronter deux fois Liverpool avec un autre duel en FA Cup dans une semaine, entrecoupé de la réception de MU, puis de celle du Bayern Munich en Ligue des Champions. De quoi avoir quelques sueurs froides d’ici le mois de mars. Les Gunners ont-ils pour autant les armes et le banc pour lutter sur plusieurs tableaux ?

 Ce match sera aussi l’occasion d’un beau duel à distance entre Olivier Giroud d’une part et le duo magique des Reds composé de Luis Suarez et Daniel Sturridge. Ce dernier tourne à plein régime ces dernières semaines avec 37 buts pour le tandem (23 pour l’Uruguayen et 14 pour l’Anglais). Mais l’Uruguayen n’a toujours pas marqué contre Arsenal, Chelsea, City ou United cette saison. A l’aller (2-0), Arsenal, qui reste aussi sur 2 victoires à Anfield où Liverpool est invaincu depuis dix matches, avait toutefois trouvé la parade pour réduire au silence, la seule fois en 12 matches, les deux hommes. Mais, avec 45 réalisations depuis, les Reds n’ont fini aucun des 16 matches suivants sans inscrire le moindre but.

 Arsenal comptera également sur sa solidité défensive (2eme meilleure défense de Premier League) et sa capacité à prendre des points loin de l’Emirates Stadium (26 depuis le début de saison). Une défense qui n’est pas vraiment le point fort des Reds par contre, d’autant qu’elle sera privée pour ce match de Mamadou Sakho, Glen Johnson, Daniel Agger ou encore Enrique et Lucas.

Malgré tout, Brendan Rogers, le manager des Reds, aborde cette rencontre avec confiance : “Les gens ne s’attendaient peut-être pas à une progression si rapide mais ces matches nous permettent de prendre date pour l’avenir. Ce qui a changé c’est que maintenant on sait qu’on peut gagner les gros matches aussi. Si on continue de gagner à la maison, on ne sera pas loin du compte à la fin“, espère Rodgers. Réponse ce samedi vers 16h.


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici