Le tacle violent de Mapou Yanga-Mbiwa sur Samir Nasri ce dimanche lors de la rencontre entre Newcastle et Manchester City, pourrait privé le milieu de terrain français de la Coupe du Monde au Brésil en juin prochain. 

Traumatisé, le père de Samir Nasri, n’a pas été tendre envers le coéquipier en équipe de France de Samir Nasri : “Il l’a fait méchamment, le gars est dépassé sur le premier coup, il en remet un second. C’est de la méchanceté gratuite, comme les deux lames d’un rasoir : la première coupe, la deuxième découpe. C’est désolant. Si tu ne veux pas te faire passer, tu tires sur le maillot, tu retiens l’adversaire, mais tu ne t’attaques pas aux jambes, c’est l’outil de travail du joueur. J’espère qu’on arrivera à bannir un jour ces gestes des stades.” a-t-il déclaré.

 “J’ai eu Samir au téléphone, il m’a rassuré. La déception s’est un peu atténuée, j’ai essayé de prendre sur moi, comme lui. Sa réflexion et quelques signes lui font penser à la possibilité d’une grosse entorse. Si le ménisque est touché, il en a pour deux mois, ce n’est pas la mer à boire. Il y aurait alors beaucoup plus grave. Il pourrait même souffler et recharger les accus pendant sa convalescence. Alors il essaie de relativiser“, a t-il expliqué au Parisien.


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici