Très peu connu en France, le milieu de terrain de Southampton, Morgan Schneiderlin, a su s’imposer en Premier League après avoir longtemps bataillé avec son club dans les divisions inférieures.

Aujourd’hui, l’ancien pensionnaire du RC Strasbourg, mesure le chemin parcouru depuis son arrivée chez les Saints : “J’avais toujours été attiré par le jeu, le rythme, l’intensité. Et puis, je savais qu’il fallait que je progresse physiquement. Pour ça, l’Angleterre et la 2e Division étaient parfaites. C’était difficile de quitter la famille et les amis, de se retrouver seul sans parler anglais, mais j’ai toujours assumé et jamais regretté mon choix” explique le Frenchy dans les colonnes du Parisien.

Mais les débuts n’ont pas été simples, car quelques mois après son arrivée dans le Sud de l’Angleterre, le club alors au plus mal, descend en League One : ” Oui, nous sommes descendus en 3e  Division. Physiquement, je n’arrivais pas à tenir quatre-vingt-dix minutes. Mentalement, c’était dur. Je me demandais où j’allais. En France, on avait critiqué mon départ. Je voulais prouver que j’avais fait le bon choix, et me voi là alors en 3e Division anglaise dans un club avec de gros problèmes financiers” précise-t-il.

Mais c’est alors que Southampton est au bord du gouffre, qu’il va rebondir de très belle manière avec les Saints : ” Un milliardaire (NDLR : Markus Liebherr, décédé en 2010) a racheté le club. Le projet est redevenu intéressant. La 3e Division anglaise, c’est la jungle. Il n’y a que des duels, presque pas de passes ! Je me suis aguerri physiquement et mentalement. Il faut être dur, prendre des coups, en mettre. Le club a aussi mis en place une grosse structure, avec notamment des nutritionnistes. Là, j’ai senti que j’étais devenu un vrai professionnel”.

Et deux montée successives vont propulser Southampton parmi la cour des grands : ” Je réalisais enfin mon rêve à 22 ans. Jouer dans le meilleur championnat du monde. Il y a eu un peu d’appréhension,mais je me disais que physiquement ça ne pouvait pas être pire que la 3e Division et que techniquement je serais au niveau. Je me suis très vite très bien senti. Et puis, Pochettino (NDLR : ancien joueur du PSG et de Bordeaux notamment) est arrivé. Il nous a fait changer de dimension, collectivement et individuellement. Il ira très loin. C’est un très grand entraîneur, proche de ses joueurs” conclut Morgan Schneiderlin.

 


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici