Inquiet devant la baisse de jeunes joueurs anglais évoluant en équipe première, les dirigeants de la fédération et le syndicat des joueurs professionnels, envisagent l’instauration de quotas minimum dans les équipes anglaises professionnelles.

Le syndicat va discuter de la question lors de son assemblée générale annuelle ce mercredi en raison des craintes liés aux nouveaux contrats de télévisions conclu par le football anglais et qui pourrait accroître la pression sur les managers et les clubs afin d’utiliser des joueurs d’expérience plutôt que de jeunes joueurs formés au club.

Mais pour le moment, les lois européennes empêchent l’instauration de quotas quand au joueurs étrangers dans chaque équipe. Du coup, la PFA pourrait faire une proposition pour contourner les règles sans risquer d’être hors-là-loi. Elle propose l’instauration d’un quota minimum de trois joueurs formés au club pendant trois ans entre l’âge de 16 ans et 21 ans, quelque soit sa nationalité.

D’autre part au cours de cette réunion, il sera également question de la sécurité médicale des joueurs après l’incident Lloris avec Tottenham et aussi du fait que seulement trois managers noirs sont en poste dans les quatre premières divisions professionnelles anglaise.

 


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici