LE  joueur le plus cher de l’histoire du football britannique, deuxième de l’histoire juste derrière C.Ronaldo, Gareth Bale c’est avant tout une exceptionnelle ascension vers les sommets du football moderne. De Cardiff à Madrid , Foot-anglais revient pour vous sur son parcours.

Gareth Bale a une idole : Ryan Giggs. Plus qu’une idole, le second est même un modèle pour le premier. Les deux hommes ont une flopée de points communs. Ils sont nés à Cardiff, footballeurs, gauchers et évoluent sensiblement dans la même zone du terrain. 

Mais malgré ses 40 ans, Ryan Giggs restait le Gallois le plus célèbre.Jusqu’à ce transfert entre Tottenham et le Real Madrid pour une somme comprise entre 90 et 100 millions d’euros.

Prodige précoce

Formé à Southampton, il intègre l’équipe première en 2005, à 16 ans. La même saison, il bat des records de précocité avec le Pays de Galles. Il devient le plus jeune joueur à disputer un match avec “Les Dragons” contre Trinidad-et-Tobago ainsi que le plus jeune à marquer un but contre la Slovaquie.

Après deux ans de bons et loyaux services dans le Sud de l’Angleterre, Gareth Bale rejoint les Spurs de Tottenham pour 10 millions de livres. Déjà une belle somme pour un joueur d’à peine 20 ans.

Buteur né

L’éclosion du phénomène démarre vraiment lors de la saison 2009/2010. Alors arrière gauche, le “Gallois Volant” s’installe peu à peu à la place de titulaire avec les Spurs et pousse sur le banc le Camerounais Benoit Assou-Ekotto. L’entraîneur de l’époque, Harry Redknapp, commence à comprendre que Bale ne pourra être cantonné à un simple rôle de défenseur.

Son attirance vers le but et sa vitesse sont bien trop développées pour ne pas les exploiter. Le manager repense alors le poste du Gallois et le place toujours sur l’aile gauche, mais plus haut sur le terrain. Gareth Bale marque alors sept buts en championnat et se révèle au grand public un soir de Ligue des champions, en octobre 2010 à Milan contre l’Inter, champion d’Europe en titre.

Triplé contre l’Inter Milan

Tottenham est mené 4-0 très rapidement dans la partie et jusqu’au milieu de la seconde période. Entre alors en action un phénomène. Par trois fois, dont deux dans les derniers instants du match, Gareth Bale humilie Maicon, alors considéré comme le meilleur latéral droit de la planète, et marque un fabuleux triplé qui ramène les Spurs à 4-3. 

”Une force de la nature”, titra la presse anglaise le lendemain à son propos. Lancé pleine balle dans sa saison, Gareth Bale finira meilleur joueur de Premier League en 2011. Quelques mois plus tard, André Villas-Boas a remplacé Redknapp à Tottenham et à l’aube de la saison 2012/2013, trouve un nouveau poste à Bale : attaquant axial. Une folie se dit-on à l’époque. Une idée de génie un an plus tard.

le 11 et toujours le 11

Le joueur change de numéro en passant du 3 au 11. Bale marque 31 buts en 53 matches toutes compétitions confondues et éclabousse l’Europe de son talent. Il est à nouveau élu meilleur joueur de Premier League par ses pairs et les rumeurs de transfert s’engagent. La suite on la connait, après des mois de négociations, il s’envole pour l’Espagne et le Real Madrid. 

Le club espagnol dépense  pour un homme qui déclare ne même pas avoir conscience de ses talents d’artilleur : “Tu peux frapper à droite et ça va finir à gauche. Des fois ça fonctionne, mais des fois tu te ridiculises.” À Madrid, Gareth Bale devra vite être conscient de ses capacités, car à ce prix-là, rien ne lui sera pardonné. Au contraire, s’il réussit, son association avec Cristiano Ronaldo, ex-joueur le plus cher du monde (94 millions d’euros en 2009), pourrait faire des ravages. Et dire qu’il n’a que 23 ans …


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici