Vous êtes ici : Accueil » Actualités du foot anglais » My tailor is… Harry Redknapp
Actualités du foot anglais

My tailor is… Harry Redknapp

Alors que le football anglais apparait inexorablement sur le déclin du fait du manque d’entraineur britanniques de haut niveau, de l’émergence des joueurs étrangers en Premier League et du faible nombre de joueur anglais qui s’exportent. Reste le cas épineux de la séléction nationale. Des résultats en berne dans les grandes compétitions internationales et un manque de stabilité dans l’eefectif malgrè une jeunesse de qualité qui arrive.

Dans ce marasme professionnel, un homme a décidé de revenir sur les malaises du foot anglais et sur sa propre situation: Harry Redknapp

Lorsque Harry Redknapp a pris les commandes de Tottenham en 2008, le club avait perdu de sa superbe et végétait d’une années sur l’autre entre le ventre mou et le bas du classement. En 4 ans, Redknapp a permis l’éclosion de toute une génération de joueurs, Bale et Lennon en tête de gondole. Le club a recommencer à tutoyer les sommets et la ligue des champions.

Redknapp et son travail étaient salués par l’ensemble de la profession, et il semblait certain que le poste de séléctionneur lui était promis. Dans son autobiographie il revient sur cette épisode douleureux:

« Je l’admets, je pensais que c’était mon tour, tout le monde semblait si sûr et convaincu que ce travail était pour moi. Tout le monde a dit que j’étais le seul choix »

Visiblement, l’actuel coach de QPR garde une certaine rancune envers les instances dirigeantes du foot anglais. Selon lui, « le football anglais est dirigé par des gens qui n’y connaissent rien. Et ils nomment le sélectionneur de l’Angleterre ! » avant de reprendre  « Je ne ferais pas confiance à la FA pour choisir un bon sélectionneur si leurs vies en dépendait, a-t-il ajouté. Comment pourraient-ils le savoir ? Ont-ils parlé avec ceux qui connaissent vraiment le football ?« . Des mots assez durs qui tranchent avec l’image lisse véhiculé par Redknapp tout au long de sa carrière.

Mais selon lui, si on ne lui a pas proposé le poste au profit de Roy Hodgson, c’est également pour des raisons financières, « Peut-être que ce qui a contribué à les faire choisir a été la perspective de faire un chèque de 16 millions d’euros à Daniel Levy (président de Tottenham, ndlr). Pour moi, c’est la raison qui a le plus de sens. »

Des mots assez durs qui ne devraient pas tomber dans l’oreille d’un sourd… à moins que!


« Gareth Bale? un phénomène! »

Harry Redknapp a également livré ses impressions sur le gallois Gareth Bale qu’il a lancé lors de son arrivée à Tottenham. « Les premières saisons ont été compliqués pour lui. Il a eu de de nombreux pépins physique. Les médias ont même pensé qu’il était le chat noir de l’équipe. C’est après son match contre l’Inter Milan qu’il a prit une autre dimension. »

Loin de jouer les modestes, il se considère comme le principal responsable du nouveau statut de Gareth Bale, « J’ai fait de lui une superstar. Je lui ai appris à se durcir physiquement et mentalement ». Concernant son départ au Real Madrid et son association avec CR7, le constat du coach de QPR est simple:« Si Ronaldo se sent menacé par l’arrivée de Gareth, ça risque de devenir rapidement morose à Madrid… » . Ambiance.

À propos de l'auteur

Marc

Passionné par le foot, et surtout par les championnats anglais, j'ai décidé de lancer Foot-Anglais.net pour partager le meilleur de l'actualité sur le football anglais.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour publier un commentaire

Suivez le foot anglais !