Après une bonne entrée dans la compétiton, Manchester City a complétement sombré face au Bayern Munich (1-3), champion en titre. Inexistants pendant 80 minutes, les hommes de Pellegrini confirment leurs difficultés récurentes de ces dernières années dans cette compétition.

Et peu à peu, Guardiola impose sa patte. Si son arrivée au Bayern avait déclenché les remarques de quelques sceptiques, la prestation d’hier devrait mettre tout le monde d’accord. Face à l’armada mancunienne, le FC.Hollywood emmené par un Franck Ribéry des grands soirs, a dominé son adversaire dans tous les compartiments du jeu.

Puissance, qualités physiques et athlétiques, jeu collectif rapide et précis… le Bayern a régalé tout simplement. En face, City qui alterne le bon et le mauvais depuis le début de saison, n’a rien pu faire pour contrarier son adversaire, et le magnifique but de Negredo ne fera pas oublier cette soirée cauchemardesque au public de l’Etihad Stadium.

Le joueur: Franck Ribery

Le ballon d’or lui semble promis, et personne ne semble en mesure de venir lui contester. Kaizer Franck est tout simplement au top depuis plus d’un an et il confirme match après match. Véritable accélérateur du jeu munichois, il a passé la majeur partie de son temps à dynamiter la défense adverse. C’est lui qui ouvre le score d’une frappe puissante des 20 mètres qui ne laisse aucune chance à Joe Hart qui ne peut que dévier dans ses propres buts.

La décla: Pep Guardiola

“Je suis vraiment content, mais il faut relativiser. Ce n’est pas une finale, seulement le second match de la compétition”… les Citizens apprécieront.

City sur courant alternatif?

Capables du pire comme du meilleur, que vaut vraiment City? Impressionnant face au voisin United, et proche du néant face aux allemands, les hommes de pellegrini devront rapidement afficher plus de régularité si ils veulent se donner les moyens de leurs ambitions.


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici