Vous êtes ici : Accueil » Actualités du foot anglais » Premier League 2013-2014 : Présentation du Everton Football Club
Actualités du foot anglais Premier League

Premier League 2013-2014 : Présentation du Everton Football Club

Sixième la saison dernière, c’est encore mieux que son éternel rival, Liverpool. Et depuis 2006, Everton affiche une grande régularité en finissant entre les neuvième et cinquième place du championnat. Or la saison 2012-2013 marque la fin d’une ère pour les Toffees : David Moyes sur le banc d’Everton depuis 2002 quitte le club de la Mersey pour Manchester United à l’issue de la saison.

La saison 2012-2013

L’exercice démarre avec une belle victoire d’Everton 1-0 face à l’ogre Manchester United puis les Toffees enchaînent un autre succès 3-1 face à Aston Villa avant de s’incliner 2-0 face à West Bromwich Albion. A partir de là, les Toffees se montrent invaincus en huit confrontations cependant avec une majorité de matchs nuls. Si Everton s’est montré tout aussi impressionnant de régularité en ne quittant pas les sept premières places du championnat tout au long de la saison, les Toffees ont eu quelques coups de mou : en atteste les quelques défaites face à Reading (2-1), Sunderland (1-0) ou encore Norwich City (2-1). La faute à un manque de réalisme offensif synonyme de perte considérable de points de la part des pensionnaires du Goodison Park en plus d’un grand nombre de matchs nuls. Car avec 55 buts inscrits à l’issue de la saison, Everton présente la plus mauvaise attaque des sept premiers du championnat. A titre d’exemple, Tottenham, cinquième, a inscrit 11 buts de plus qu’Everton. Défensivement, les Toffees s’en sortent très bien et ont su se montrer solide avec 40 buts encaissés, soit une meilleure activité défensive que le Champion, Manchester United. Au final, Everton loupe encore une fois de peu le train vers l’Europe pour la troisième année consécutive avec une sixième place qui peut pourtant être au goût des supporters puisque le grand rival, Liverpool se classe juste derrière à la septième place pour la deuxième année d’affilée.

En FA Cup, Everton réalise un beau parcours en atteignant les demi-finale de la compétition mais chute lourdement face au futur vainqueur du trophée, Wigan 3-0. En Coupe de la Ligue Anglaise, le parcours est beaucoup moins glorieux puisque les Toffees quittent la compétition au troisième tour, défaits par Leeds United 2-1.

Les transferts

Départs : C. McAleny (Brentford FC, p.), J. Mucha (Krylya Sovetov Samara).

Arrivées : G. Deulofeu (FC Barcelone, p.), J. Robles (Atletico Madrid, 4 M €), A. Alcaraz (Wigan), A. Koné (Wigan, 8 M €).

Le joueur à suivre

Indéboulonnable dans l’entre-jeu des Toffees, Marouane Fellaini s’est affirmé comme un des tout meilleurs milieux de terrain relayeur de la Premier League au fil des années. Alliant engagement musclé et technique irréprochable pour un joueur de son gabarit, Marouane Fellaini se caractérise également par un jeu de tête époustouflant. Véritable plaque tournante d’Everton, l’international belge est depuis convoité de toute part par les plus grands clubs anglais. Lors du précédent exercice, Fellaini réalise une saison parfaite avec 12 buts toutes compétitions confondues en 36 apparitions, ce qui fait de lui le meilleur buteur de son club. Impressionnant pour un milieu relayeur même s’il peut également jouer en soutien de l’attaque.

Les ambitions

Après avoir raté la qualification à une coupe européenne pour la troisième année consécutive, Everton jouera bien encore une fois le rôle d’outsider pour les cinq premières places du championnat la saison à venir. Mais la bataille sera acharnée aux alentours des sixième et cinquième place tant Liverpool se montre ambitieux à retrouver sa gloire d’antan ou encore Tottenham, fort d’un recrutement de grande qualité. Les places européennes s’annoncent donc déjà rude pour Everton. De plus, la fin de l’ère David Moyes au Goodison Park pourrait voir les Toffees perdre quelques places au classement. Certes, le nouveau manager d’Everton, Roberto Martinez a remporté la FA Cup avec Wigan la saison dernière mais a également vu les Latics être relégué en Championship. De plus, c’est la première fois que le technicien espagnol est aux commandes d’un club qui vise l’Europe après avoir entraîné Swansea City et Wigan.

Conclusion

Au point défensivement, les Toffees devront par ailleurs régler un secteur offensif en demi-tente qui peine à trouver le chemin des filets afin d’entrevoir le tunnel menant à l’Europe. Everton s’apprête ainsi à débuter une campagne qui s’annonce longue avec un nouveau manager et des nouvelles recrues qui laissent encore à désirer : Alcaraz ou Koné entre autres. Ajouté à cela, les renforcements de Liverpool et Tottenham n’arrangent rien aux objectifs d’Everton. Les non-départs pour l’heure des cadres comme Marouane Fellaini ou Leighton Baines, tous les deux convoités par Manchester United, sont les seuls points positifs au Goodison Park à l’approche de l’ouverture du championnat.

Pronostic de la rédaction : 7e

À propos de l'auteur

Marc

Passionné par le foot, et surtout par les championnats anglais, j'ai décidé de lancer Foot-Anglais.net pour partager le meilleur de l'actualité sur le football anglais.

1 commentaire

Cliquez ici pour publier un commentaire

  • translate, please this publication ,it’s very important thank you very much .

    je suis un fervent admirateur et supporter d’un de vos joueurs (everton fc) : marouane Fellaini ,et ce depuis de nombreuses années …,c’ est un superbe joueur qui a beaucoup donné au club ,depuis son arrivée ,…le club lui doit beaucoup : il mérite de jouer
    la ligue des champions et de pouvoir la gagner :il merite d’avoir son bon de sortie ….un club aimerai l’ avoir de son effectif en tant titulaire ils l’apprécient (les dirigeants ) émormément : c’est le paris saint germain ( psg ) ,un club plein d’avenir
    (à l’image de son championnat : as monaco, om ,etc…),qui a un projet à la hauteur de ses ambitions
    …(gagner la ligue des champions,..etc),qui est respectueux avec les dirigeants et les joueurs avec
    lesquels ils travaillent ,la situation financière du club est bonne , et qui dispose des fonds nécessaires
    pour effectuer le transfert et payer le salaire du
    joueur .

    un ami .

Suivez le foot anglais !