Vous êtes ici : Accueil » Actualités du foot anglais » Premier League 2013-2014 : Présentation du Stoke City Football Club
Actualités du foot anglais Premier League

Premier League 2013-2014 : Présentation du Stoke City Football Club

Avec une treizième place acquise au terme de la saison dernière, Stoke City a parfaitement su jouer son maintien dans l’élite anglaise. Impressionnant de régularité ces cinq dernières saisons, les Potters voient à l’approche de ce nouvel exercice l’arrivée d’un nouveau manager en la personne de Mark Hughes. Alors le Gallois parviendra-t-il à pérenniser Stoke City dans le milieu du tableau ?

La saison dernière 2012-2013

Si Stoke City a débuté la saison de manière bien fébrile avec quatre matchs nuls consécutifs et une seule victoire à l’issue de ses dix premiers matchs de championnat, les Potters ont montré qu’ils avaient du caractère face aux tauliers de la Premier League tels que Chelsea, Manchester United ou Manchester City. Fort d’un football solide défensivement, Stoke City a enchaîné une série de 10 matchs sans défaites par la suite, étrillant au passage Liverpool sur le score de 3 buts à 1. Durant cette série, les Potters n’ont encaissé que sept buts. Stoke City se trouve alors être une des meilleures défenses du championnat avec 45 buts encaissés au total, soit seulement deux buts de plus que le futur Champion, Manchester United. Mais si Stoke City excelle défensivement, les Potters s’avèrent être la seconde plus mauvaise attaque du championnat avec seulement 34 buts inscrits au total derrière les Queens Park Rangers (30). Et pour cause, en milieu de saison, les Potters perdent en régime à tel point qu’ils ne parviennent qu’à grappiller cinq points en dix matchs suivant le boxing day. Durant cette série, Stoke City inscrit seulement six buts, en témoigne ainsi le manque cruel de réalisme offensif dont font preuve les Potters. En danger et proche de la relégation, Stoke City parvient tout de même à arracher des victoires significatives face à QPR (2-0) et face à Norwich City (1-0). Des succès qui permettent alors aux Potters de souffler et de quelque peu s’éloigner de la zone rouge. Au final, Stoke City termine la saison avec 42 points et une treizième place malgré le manque de mouvement vers l’avant.

En FA Cup, Stoke City se fait éliminer sur le plus petit des scores (1-0) face au futur finaliste de la compétition Manchester City lors du quatrième tour. En Coupe de la Ligue Anglaise, les Potters se font surprendre par la modeste formation de Swindon Town pour son entrée en lice au second tour sur le score de 4 buts à 3.

Les transferts

Départs : S. Galinski (Boston United), R. Delap (Burton Albion), C. Nash (Norwich City), M. Upson (Brighton), D. Whitehead (Middlesbrough), M. Lund (Rochdale AFC).

Arrivées : J. Agudelo (New England Revolution), M. Muniesa (FC Barcelone B), E. Pieters (PSV Eindhoven), M. Edu (Bursaspor), M. Diouf (Hanovre, 6 M €).

Le joueur à suivre 

International anglais et capitaine de Stoke City, Ryan Shawcross est depuis son arrivée en 2008 devenu le symbole d’une solidité défensive affirmée du côté des Potters. Le joueur de 25 ans a par ailleurs largement contribué aux performances défensives de son club la saison dernière tant Stoke City a terminé la saison avec 45 buts encaissés, soit la meilleure défense du milieu de tableau. Et en tant que capitaine à 25 ans, Ryan Shawcross a été l’un des joueurs les plus utilisés par le désormais ancien manager de Stoke City, Tony Pulis avec 40 apparitions toutes compétitions confondues. Tony Pulis qualifiait même Ryan Shawcross la saison dernière de possible « future légende du club ».

Les ambitions

Si Stoke City s’est montré impressionnant de régularités en Premier League ces cinq dernières saisons, c’est bien sous la houlette d’un certain Tony Pulis. Manager des Potters depuis 2006, c’est lui qui installe durablement Stoke City pendant cinq saisons dans le milieu du tableau. Cependant, Tony Pulis a depuis quitté le Britannia Stadium d’un commun accord au terme de la saison précédente. Et là pourrait alors survenir le problème. Si le maintien semble toujours être l’objectif la saison prochaine, pas sûr que le successeur de Pulis, Mark Hughes parvienne à faire rayonner Stoke City aux alentours des douze, treizième place. En effet, le Gallois reste sur une mauvaise note en Premier League. Nommé manager des Queens Park Rangers en 2012, il est démis de ses fonctions après douze journées de championnat sans la moindre victoire. Mark Hughes est certes expérimenté mais il semble que le choix des dirigeants des Potters pourrait être à double tranchant. Quoi qu’il en soit Stoke City devra parfaire son activité offensive si le club veut évacuer tout doute de relégation.

Conclusion

Une attaque à peaufiner et un nouveau manager. Voilà comment Stoke City s’apprête à débuter une nouvelle campagne dans le souhait d’encore plus se pérenniser au sein de la Premier League. Si maintenir la régularité dans laquelle les Potters se sont insérés ces dernières années sera encore plus dur, le maintien paraît pour l’heure tout de même envisageable. Au point défensivement, Stoke City devra montrer plus de créativité vers l’avant pour se maintenir sans difficultés majeures.

Pronostic de la rédaction : 16e

À propos de l'auteur

Marc

Passionné par le foot, et surtout par les championnats anglais, j'ai décidé de lancer Foot-Anglais.net pour partager le meilleur de l'actualité sur le football anglais.

1 commentaire

Cliquez ici pour publier un commentaire

  • Présentation de la saison de Premier League 2012-2013 club par club | Foot-anglais.com | A la Une dit :

    […] Le milieu de tableau Newcastle, West Ham, Swansea, Fulham, Sunderland, Aston Villa, Stoke […]

Suivez le foot anglais !