Vous êtes ici : Accueil » Apprendre plus » Joueurs de foot anglais » Michael Carrick, enfin la reconnaissance
Actualités du foot anglais Joueurs de foot anglais Premier League

Michael Carrick, enfin la reconnaissance

Michael Carrick est cette saison le second joueur le plus utilisé par Sir Alex Ferguson, derrière le capitaine Patrice Evra. Un joueur qui fait peu parler de lui, mais qui est importantissime pour le collectif des Red Devils et reste l’un des joueurs les plus sous-côtés de la planète football.

Carrick3

À l’image de son coéquipier Kagawa, Michael Carrick est de ces joueurs au talent exceptionnel qui font peu parler d’eux. Et par rapport au Japonais, c’est encore plus vrai pour l’international anglais. Ce joueur qui ne vend qu’une poignée de maillots par saison, mais dont l’importance au sein du jeu de son équipe, large championne d’Angleterre, n’a quasiment aucun équivalent. Modèle de régularité, de patience et de précision, Carrick est enfin rentré dans le coeur des supporters qui ont fait résonner cette saison pour la première fois un chant en son honneur dans le Théâtre des Rêves.

Les comparaisons qui pèsent

Le problème pour l’international anglais aux 27 sélections est qu’il a toujours souffert des comparaisons. Avant lui à son poste sont passés Paul Scholes, Roy Keane ou encore Paul Ince. Des légendes. Adoré dans le club, il n’a jamais vraiment conquis à 100% le coeur des supporters des Red Devils. Moins dynamique, accrocheur, et même moins buteur que ces illustres prédécesseurs. Mais a toujours été une pièce maîtresse de Sir Alex Ferguson, malgré quelques légers passages à vide. Celui qui dispose d’une lecture de jeu rare et, grâce à cette qualité, d’une capacité à intercepter un grand nombre de ballons et les rendre proprement, reste à 31 ans l’un des joueurs les plus sous-côtés d’une planète football qui fait la part belles aux dribbleurs et buteurs. Une vision partagée par Rio Ferdinand : « Michael est le joueur le plus sous-évalué et sous-estimée du championnat. Personne d’autre ne pouvait réaliser une passe décisive comme celle qu’il a faite pour le but de Javier Hernandez (au 6è tour de la FA Cup N.D.L.R.). Ça doit être la passe de la saison. Mais je suis sûr que personne ne va en parler et tourner leurs regards sur d’autres joueurs qui font peut-être des choses un peu plus explosives que ce que Michael fait. » L’éternel manque de reconnaissance des joueurs à vocation « plus défensive ».

Enfin reconnu à sa juste valeur

Tony Carr, entraîneur au centre de formation de West Ham d’où sort Michael Carrick, connaît très bien son poulain : « Il est sait bien en avance la passe qu’il va réaliser une fois qu’il aura le ballon dans les pieds. Il perd rarement le ballon. En plus, il est fort des deux pieds et lis très bien le jeu. Son poste prouve son intelligence. » Formé dans le club de sa ville natale, au Wallsend Boys Club, Michael Carrick a toujours été reconnu par ses pairs comme un passeur exceptionnel. Toujours bon voire très bon, il a cette saison réalisé une exercice 2012/2013 excellent car il a légèrement changé son jeu. Habitué à assurer ses passes, il a pris bien plus de risques en cherchant ses attaquants plus rapidement et plus souvent. Pour preuve, il a augmenté son pourcentage de passes vers l’avant de 30% à 37% cette année. Il a mis plus de rythme et a diversifié son jeu. Ce qui lui vaut d’être sélectionné dans la liste du meilleur joueur de la saison en Premier League. Fort de ses quatre passes décisives, il a réussit cette saison 88,14% de ses passes. Peu heureux dans ses sélections avec l’équipe nationale anglaise, barré par un forte concurrence, la donne a peut-être changé. Comme un bon vin, Michael Carrick se bonifie avec le temps. Lampard et Gerrard n’ont qu’à bien se tenir.

À propos de l'auteur

Marc

Passionné par le foot, et surtout par les championnats anglais, j'ai décidé de lancer Foot-Anglais.net pour partager le meilleur de l'actualité sur le football anglais.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour publier un commentaire

Suivez le foot anglais !