Hier soir à Kazan, les Blues ont obtenu leur billet pour les demi-finales de l’Europa League. Malgré une défaite 3 buts à 2, les anglais décrochent la qualification grâce à leur victoire au match aller (3-1). Après une première partie de match pauvre en occasion,  Kazan a espéré en seconde période, sans jamais concrétiser ses tentatives. Chelsea passe, mais non sans mal.

 

img-joie-de-fernando-torres-chelsea-1365703814_620_400_crop_articles-168561
Fernando Torres après son but hier soir

Pour sa 600ème sous les couleurs de Chelsea, Frank Lamprad ne pouvait pas imaginer meilleure entame de match. Dès la 4ème minute, il sert Fernando Torres dans la profondeur et offre à l’espagnol son quatrième but de la saison en C3. A partir de là, on se dit que Chelsea va dérouler, tranquillement pour faire défiler les minutes. Et c’est ce qui est arrivé, au risque d’assister à un match très peu animé. Hormis une ultime occasion de Gökdeniz avant la pause. Bien servi par Natcho à l’entrée de la surface adverse, le capitaine de Kazan voit sa frappe repoussée du bout des doigts par Petr Cech.

Les Blues se sont mis à l’abri d’entrée de jeu et ont laissé les russes se heurter à leur mur défensif. De son côté, Kazan n’a pas su mettre réellement les anglais en danger. Bien en place en première période, la défense pouvait compter sur l’inévitable John Terry, pour sa 100ème européenne avec Chelsea.

 

L’espace de 10 minutes

Au retour des vestiaires, le match s’est emballé. Il a suffit de dix petites minutes pour voir trois buts, ce qui manquait cruellement en première partie de rencontre. 51ème minute de jeu, corner joué à plat pour Kazan. Servi en retrait côté droit, Orbaiz centre fort devant le but pour Marcano, son compatriote espagnol, qui marque d’une tête décroisée puissante (1-1, 51ème). Dans la foulée, trois minutes plus tard, les Blues reprennent l’avantage. A la suite d’un une deux avec Ramires, Moses enroule sa frappe et envoie le cuir petit filet (1-2, 55ème). A cet instant même, le match est plié. 5 à 2 au cumul des deux matchs, la mission est impossible pour Kazan.

Et sept petites minutes plus tard, la partie est relancée. Côté gauche, Ansaldi tient tête à Azpilicueta et centre au niveau du point de penalty. Gökdeniz, insaisissable, saute plus haut que Aké et marque d’une tête pleine de rage et de conviction (2-2, 62ème).  Les russes ont repris du poil de la bête et sont tout près d’inscrire un troisième but juste après l’égalisation. Quatre minutes se sont écoulées quand sur un nouveau centre de Ansaldi, passeur décisif, Marcano voit sa tête décoirsée passer à quelques centimètres des buts londoniens.

Le penalty transformé par Natcho, suite à une poussette d’Azpilicueta, dans sa surface, ne changera rien (3-2, 75ème). Les Blues se sont fait peur, mais n’ont pas tremblé. Grace à une précieuse victoire à l’aller, les hommes de Rafa Benitez ont bien géré cet avantage. Le tirage au sort pour les demi-finales aura lieu aujourd’hui en Suisse, à Nyon.


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici