Après la défaite (3-1) du match aller à l’Estadio de la Luz, Newcastle doit remonter un écart de deux buts. Les Magpies, entre temps vainqueurs de Fulham en Premier League, se sont donnés un peu d’air et pointent à la 13ème place du championnat. Demain soir en Europa League, où les coéquipiers de Yohan Cabaye montrent un autre visage, tout est possible. Mais aucun doute, la qualification pour les demi-finales sera rude.

 

Habitués, jusqu’à maintenant, à de petits résultats lors des précédents tours (0-0 en 16ème ; 0-0 en 8ème lors des rencontres aller), les Magpies devront se surpasser pour sortir le grand Benfica. Nous l’avions dit dans notre présentation du match aller, aucune défaite à domicile des portugais depuis plus d’un an, et désormais cinq victoires sur les cinq derniers matchs d’Europa League (en comptant celle du match aller). Un adversaire de taille qui compte bien faire partie du dernier carré de la compétition.

Deux buts d’écart, ce n’est pas mission impossible, mais cela risque d’être dur. Heureusement, Newcastle a déjà la tête au quart de finale retour, demain soir à St Jame’s Park. La -courte- victoire (1-0) face à Fulham dimanche dernier, en championnat, leur permet de préparer de la meilleure des manières ce choc face à Benfica, mais surtout d’engranger confiance et sérénité.

Pour Alan Pardew, le coach de Newcastle, tout est dans la patience : « Si nous cherchons à inscrire deux buts rapidement, nous allons nous faire tuer. Benfica sait très bien varier les rythmes durant les rencontres, nous devons être très intelligents ».

Aucun doute, il ne faudra pas se précipiter pour tenter de surprendre les portugais. Car au match aller, Benfica avait mis du temps à entrer dans la rencontre.

 

Benfica-EPA
Le pénalty d’Oscar Cardozo à la 71ème minute. Un coup dur pour les anglais.

Les regrets Magpies

Si le score de 3 buts à 1 peut paraître sans appel, la défaite de Newcastle est un peu malchanceuse. Après avoir marqué et mené au score dès la 12ème minute (but de Papiss Cissé), les noir et blanc se sont laissés happer par la machine portugaise. Invaincus depuis plus de trente rencontres, le Benfica a mis du temps à rentrer dans son match, mais quand c’est chose faite, cela ne pardonne pas. Le premier quart d’heure laissé aux anglais, les portugais ont dominé le reste du temps.

Malheureux, les anglais ont frappé le montant à deux reprises. Une première fois, juste avant l’égalisation lisboète. Sur une action côté gauche, le centre en retrait de Gutierez arrive sur Papiss Cissé qui frappe, et voit son tir atterrir sur le montant (23ème). Puis une seconde fois juste après la pause, quand Cissé, encore lui, part seul dans le dos de la défense et lobe le portier adverse (47ème). Par deux fois, Newcastle aurait pu prendre l’avantage et, peut-être, renverser la tendance. Les anglais peuvent nourrir des regrets. Alan Pardew précise qu’il ne s’agit que de se mettre dans une « bonne position pour pouvoir remonter cet écart ».

Plus le temps de se morfondre sur le match aller, les Magpies devront obligatoirement s’imposer et ne pas prendre de but dans leur mythique enceinte de St Jame’s Park.


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici