Vous êtes ici : Accueil » Coupes » FA Cup » Milwall : Du Den au New Den
FA Cup Histoire du foot anglais

Milwall : Du Den au New Den

The Den
Le stade de Millwall FC

Le match des quarts de finale de la FA Cup est l’occasion de faire découvrir ou redécouvrir le club de Millwall qui affronte ce dimanche Blackburn et surtout son célèbre stade, The Den. Un stade qui dans un passé récent était encore pas très accueillant et redouté par les supporters et équipes adverses.

Bien sûr, le New Den, qui a remplacé dans les années 90, le Den, un stade glauque, qu’on rejoignait en traversant des ruelles sombres dans un quartier pas très fréquentable, n’a plus rien à voir avec son prédécesseur niveau ambiance. D’autant que les dirigeants actuels de Millwall, ancien club des dockers de Londres, font énormément d’efforts pour changer la vision qu’on les autres de leur club et on fait le ménage dans leurs tribunes. Désormais, l’ambiance dans le New Den est moyenne comparée à ce qui se passe dans d’autres stade du Royaume-Uni.

Mais commet ne pas passer sous silence les années 80 quand les supporters du Millwall FC terrorisaient toute l’Angleterre. Il existe d’ailleurs de nombreux ouvrages et film à l’image du très connu The Football Factory qui mettent en scène (et en valeur ?) les supporters des Lions. Des supporters qui se sont encore distingués en 2002 à la suite du match entre Millwall et Birmimingham (pour l’accession en Premier League) où 47 policiers furent blessés, ainsi que 24 chevaux. Egalement on citera les incidents à Leeds en 2007 ou encore ceux face aux fans de QPR en septembre 2010 qui se soldèrent par 11 arrestations. Enfin tout récemment, les chants et cris racistes à l’intention d’El-Hadji Diouf traité de “sale noir et d’esclave” lors d’un match Millwall-Leeds.

Mais revenons au stade en lui-même : The Den. Il fut un temps ou passer sur Cold Blow Lane pour rejoindre le stade était considéré par certains comme être dans l’univers de Jack L’Eventreur. Rien que ça. Qui ne connait pas le célèbre passage sous le pont avec l’inscription “Welcome to the Den”. Le stade d’alors, était l’un des plus intimidants du pays : “La première fois que j’y ai joué avec Leicester, j’étais tellement impressionné que je me suis dit que ce serait une bonne idée de ne pas marquer” explique Gary Lineker, l’ancien international anglais devenu présentateur de Match of the Day, rapporte Jean-Michel Rouet dans les colonnes de l’Equipe à l’occasion de sa chronique, This is England. Un stade avec les traditionnelles “terraces”, ces tribunes situées derrière les buts où les supporters se tenaient debout, interdites désormais depuis la création de la Premier League au début des années 90. Un stade qui faisait souvent la Une des “back pages” sous l’appellation “Dirty Den”.

Si le nouveau stade n’a plus rien à voir avec l’ancien, on y va encore à reculons en pensant à ses sombres années du hooliganisme anglais dans lequel les supporters des Lions ont pris une bonne part. Ces derniers d’ailleurs, lassés qu’on les stigmatisent ont créer leur devise : Nobody Like us, we don’t care (Personne ne nous aime, on s’en fout). Mais il faut reconnaitre une chose aux nouveaux dirigeants, des américains qui ont racheté le club, ils font le maximum pour redorer le blason du club même s’ils partent de très loin. Et une qualification pour les demi-finales de la FA Cup ce dimanche, face à Blackburn, pourrait les y aider un peu plus. On ne leur souhaite que ça.

D’ailleurs, nous vous invitons à regarder le match à partir de 15h00 sur BeIn Sport max 4 si vous avez la chance d’y être abonné. En attendant, nous vous proposons de regardez cette petite vidéo qui retrace en image l’histoire du stade : Du Den au New Den.


du den au new den by footanglais

Inline
Inline