Après Gary Lineker, l’ancien attaquant de l’équipe d’Angleterre, aujourd’hui présentateur de Match of the Day, c’est au tour de Gary Neville, l’adjoint de Roy Hodgson mais aussi consultant pour plusieurs médias, de critiquer l’attitude et les performances de Samir Naris.

L’ancien Marseillais est la cible des critiques depuis dimanche et la défaite de City face à United. En cause, ses performances en général, mais surtout son attitude sur le coup-franc de Robin Van Persie qui a donné la victoire aux Red Devils dans le temps additionnel (3-2). Samir Nasri s’est réfugié derrière ses deux coéquipiers au moment du tir et a également dévié la balle dans son propre but en se tournant lorsque le ballon est arrivé sur lui.

«Tevez était fou. On le voit bien reprocher à Nasri de s’être effacé devant la balle. 44 000 fans de City l’auraient pris dans la poire. Zabaleta et neuf de ses équipiers aussi. Mais pas Nasri, évidemment… Il a fait perdre son équipe.» estime l’ancien défenseur Gary Neville.

Pour le consultant, c’est l’ancien Marseillais qui aurait du sortir en cours de jeu au lieu de Balotelli :  «Il aurait pu sortir largement avant Balotelli. Il est aux abonnés absents à chaque gros match de City, et c’est le seul ! Il n’est pas à la hauteur. Quand on voit le niveau de David Silva d’un côté, on attend la même chose de l’autre. Nasri, on le voit dès que son équipe mène au score, quand elle régale. Mais quand il faut sortir le bleu de chauffe, il n’y a plus personne.» a-t-il ajouté.


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici