Olivier Giroud, l’attaquant d’Arsenal, a fini par s’imposer au sein de l’attaque des Gunners et d’être adopté par les supporters locaux.

D’ailleurs, l’international français reconnaît qu’il est touché par les marques de sympathie des supporters d’Arsenal : “«Imagine, tu es à Anfield et tu entends sur l’air de Hey Jude des Beatles, une chanson à ton nom. J’en ai eu des frissons. Ça te donne encore plus envie de te battre” explique-t-il. 

Il reconnaît avoir découvert une nouvelle sorte de pression en arrivant dans un club chargé d’histoire : “Dans les couloirs du stade ou au centre d’entraînement, tu sens le poids de l’histoire», reconnaît-il. Avant de préciser : «Je ressens la pression du résultat, pas celle inhibitrice du poids de mes devanciers.». 

Retrouvez l’intégralité de l’entretien ce samedi dans les colonnes de l’EquipeMag.

A lire également sur le même sujet : 
L’actualité des Frenchies
L’actualité d’Arsenal 


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici