Leeds United, club emblématique du football anglais, vient d’être racheté par une banque d’investissement de Dubaï. L’occasion pour Foot-anglais de faire un petit rappel historique de ce grand club du Yorkshire.
Leeds United est un club anglais fondé en 1919 et évoluant actuellement en Championship. C’est le club, derrière Sheffield Wednesday, qui a le plus grand stade de cette division. Nommé Elland Road, il peut contenir un peu plus de 39 000 spectateurs. Successeur de Leeds City Football Club (1904-1919), le club de Leeds United voit le jour, un an après la première guerre mondiale, en 1919.  Le club est couronné de succès. Vainqueur trois fois de la Premier League, une fois de la coupe d’Angleterre et coupe de la ligue, et deux fois de la C3, Leeds a connu son apogée durant les années 70, accompagné de Peter Lorimer, international écossais, Billy Bremner , Johnny Giles et Jack Charlton, pour ne citer qu’eux. En l’espace de 6 ans (1968-1974), le club remporte sept trophées majeurs.
Pourtant tout n’a pas été rose. En 1961, la direction nomme Don Revie entraîneur des Peacocks en grande difficulté financière. Pour sa toute première saison, il ne peut empêcher le club de descendre en D3. Il parvient à retourner la situation en sa faveur, et propulse Leeds en D1 en 1964 ! En 1968-69 et 1973-74, il s’adjuge la Première Division, et en 1972, une coupe d’Angleterre. Il réussira aussi, à glaner deux coupes des villes de foires (ancêtre de la Coupe UEFA) en 1968 et 1971. En 1974, Revie se retire en pleine gloire pour aller entraîner l’équipe d’Angleterre, et laisse sa place à Brian Clough.
Après cette période faste, le club perd de sa superbe. Les légendes échouent en tant qu’entraîneurs. En 1975, Don Howe et Jimmy Armfield sont les premiers à s’y risquer et au final se casser les dents. Jock Stein prit ensuite les commandes… mais ne resta que 44 jours, et partit ensuite entraîner l’équipe nationale écossaise. Jimmy Adamson fut nommé à la place de Stein, mais fut incapable d’arrêter le déclin du club. En 1980 Adamson démissionne. Il est remplacé par l’ex-international anglais, Allan Clarke, qui malgré après avoir dépensé une fortune dans des joueurs, n’empêchera pas le club d’être relégué en 1982. Il sera remplacé par son coéquipier, Eddie Gray. Malheureusement, il n’arrivera pas à refaire grimper le club en Première Division, ce qui précipitera son limogeage, en 1985. Le remplaçant nommé fut l’ancienne grande star du club… Billy Bremner. Il ne fera pas beaucoup mieux, mis-à-part une finale de Play-offs en 1987 et une demi-finale de FA Cup, cette même année.
En octobre 1988, Bremner, faute de résultats, est remercié. Il est remplacé par Howard Wilkinson qui réussit là ou les légendes avaient échoués : faire remonter Leeds en Première Division. Il y arrivera en 1990. Après de plus ou moins bonnes saison, il est renvoyer après une défaite 0-4 contre Manchester United, en 1996. Georges Graham prend les commandes du club et remplace Howard Wilkinson. Il recrute quelques très bons joueurs tel que Jimmy Floyd Hasselbaink et parvient à qualifier l’équipe en Coupe UEFA. Mais en 1998, Graham décide de partir à Tottenham, n’ayant pas réussi à trouver un accord avec le président de Leeds, pour un nouveau contrat. David O’Leary prend le poste laissé vacant avec une grande réussite à la clé. Il parvient, en 2000 à accrocher le podium (3e), significative de place en Coupe UEFA. Les Peacoks se prennent alors à rêver d’un succès tel que celui des années Lorimer… Pour cela, le président casse la tirelire et recrute des joueurs comme Olivier Dacourt, Mark Viduka ou même… Robbie Keane ! En 2001-02, l’équipe termine 5e, dernier grand classement des Whites.
Leeds est relégué en Division 2 en 2004 suite à des choix sportifs et financiers douteux. Après avoir collectionné les joueurs et accumulé les dettes, le club payera très cher son ivresse… Malgré le rachat du club, une bonne saison 2005-06 et une place en finale des Play-Offs, Leeds est de nouveau relégué à la fin de l’exercice 2006-07… En D3 cette fois-ci. Un court enfer commence alors pour les Whites.
Avec une déduction de 15 points avant la saison 2007-08, ce ne sont pas des débuts rêvés pour les Peacocks. Le club terminera 5e et parviendra quand-même à accrocher une finale en Play-Offs contre Doncaster, mais sera battu 1-0. La saison 2008-09 commence donc toujours en League One (D3)et se termine encore en Play-Offs… Mais cette fois, le chemin se termine en demi-finale et une élimination contre Millwall (1-0; 1-1). Pour la saison 2009-10, le club n’attend plus qu’une chose : être enfin promu. Ce qu’il arrivera à faire sans même passer par les Play-Offs et en terminant vice-champion de League One.
La saison suivante, les pronostiqueurs voit Leeds terminer dans le ventre mou de Championship (D2). Le club fera beaucoup mieux que ça, en surprenant tout le monde et en terminant 7e, à trois points des Play-Offs ! L’exercice 2011-12 ne sera pas aussi beau, et United terminera cette fois-ci dans le ventre mou de Championship, à la 14e place, ce qui précipitera le limogeage de l’entraîneur Simon Grayson. Il sera remplacé par Neil Warnock. 2005, restera en poste jusqu’à la fin de la saison, pour “aider” les nouveaux propriétaires à “mieux connaître le club”.
Le club démarre moyennement sa saison 2012-13. Au 18/11/2012, le club est classé 18e (sur 24), devant Birmingham, et derrière Bolton. En Novembre, un bouleversement va toucher le club, avec le rachat de celui-ci par une banque privée, située à Dubaï. Ken Bates, président actuel depuis 2005, restera en poste jusqu’à la fin de la saison, pour “aider” les nouveaux propriétaires à “mieux connaître le club”.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici