Le club de Manchester United a publié ce mercredi ses résultats financiers sur le premier trimestre de l’exercice 2012-2013. Si les bénéfices sont de retour, l’endettement reste encore important pour le club mancunien.

Sur ce premier trimestre, le chiffre d’affaires de 95 millions d’euros est en augmentation de 3,5 % par rapport à l’année précédente sur la même période. Une progression réussie grâce à l’augmentation des recettes liées au sponsoring qui ont fait un bond de 32,4 % en un an.

Lors de la période, close le 30 septembre 2012, Manchester United a en effet signé dix accords de sponsoring, notamment le très lucratif contrat signé avec le constructeur américain General Motors. Les recettes commerciales (+24,3%) et les recettes tirées des matches (+13,3%) ont permis de compenser la baisse des revenues tirées des droits TV (-37,4%).

Le club, propriété de la famille Glazer depuis 2005, a également enregistré un retour aux bénéfices après impôt avec 20,5 millions de livres (25,4 millions d’euros), contre un perte de 5 millions (6,2 millions d’euros) un an plus tôt. En revanche, si la dette a été réduite de 17 %, elle se monte encore à 359,7 millions de livres (448,1 millions d’euros).


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici