Hugo Lloris, le gardien de l’équipe de France, débarqué à Tottenham lors des derniers instants du mercato estival fin août, a fait une grosse mise au point sur sa situation chez les Spurs en marge du match face au Japon qu’il va disputer ce vendredi avec les Bleus.

Les choses vont rentrer dans l’ordre”. C’est de cette manière qu’Hugo Lloris prédit son avenir à Tottenham alors que depuis son arrivée, il joue en alternance avec le gardien américain, Brad Friedel, préféré durant trois matches de Premier League au gardien français pourtant recruté pour la somme de 15 millions d’euros (bonus compris) par le club londonien. Mais Hugo Lloris vient d’enchaîner deux matches consécutifs dans les buts des Spurs. Le premier face à Panathinaikos en Ligue Europa, le second, dimanche dernier, face à Aston Villa, ce qui lui a permis de débuter en Premier League, presque un mois et demi après son arrivée. Mais le gardien français ne veut pas polémiquer :

Il faut relativiser. J’ai seulement passé quatre semaines avec les Spurs, je suis arrivé en cours de saison avec une équipe en place et j’ai juste manqué trois matches. Je me sens bien après avoir joué face au Panathinaikos jeudi dernier (1-1) et contre Aston Villa (2-0) dimanche, parce que je joue tous les trois jours depuis quatre ans. Mais cela m’a permis de m’installer au moins, dans ma nouvelle vie, et d’apprendre à connaitre tout le monde et d’apprendre le vocabulaire sur le terrain”

Hugo Lloris ne veut donc pas s’affoler. Cette arrivée à Tottenham constitue pour lui un choix de carrière et assure ne rien regretter concernant sa décision de signer chez  les Spurs :

“Je suis venu pour progresser et pour prendre ce qu’il y a à prendre. C’est vrai qu’en France j’ai un statut mais il faudra le démontrer dès que j’aurai la possibilité d’avoir du temps de jeu et je pense que les choses vont rentrer dans l’ordre. Je m’attendais à ça car l’Angleterre a une culture un peu particulière ; les Anglais veulent vous voir jouer sur leur terrain avant de vous juger. Mais c’est une remise en question qui me va très bien, dans ma vie d’homme, comme dans ma vie de sportif.

En attendant de jouer plus régulièrement, Hugo Lloris reconnaît toutefois qu’il est venu à Tottenham pour faire son métier régulièrement et ne pas rester sur le banc de touche. Il ne s’inquiète pas outre mesure mais fait part de son sentiment fort de jouer :

“Je n’ai pas signé à Tottenham pour avoir ce rôle-là. Je pense que tout se fera naturellement. Je suis au service de l’équipe, je respecte tout le monde, mais je suis venu pour jouer. J’ai discuté avec l’entraîneur, et il n’y a pas d’ambiguïté. Il m’a dit que tout le monde à Tottenham avait souhaité ma venue et en Angleterre le manager a un certain pouvoir sur ces choses-là. Mais je ne peux pas maîtriser ce qui est s’écrit. La concurrence existe partout mais les relations avec Brad Friedel, avec l’entraîneur des gardiens et le manager sont bonne. Après, ce n’est pas moi qui gère la communication. Moi je prends du recul, je m’entraîne et je suis heureux de jouer”

 


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici