A la saison pénible qu’est en train de vivre Nottingham Forest s’est ajouté en ce début Février la triste nouvelle du décès du propriétaire, Nigel Doughty, pour des raisons encore inconnues à ce jour. L’occasion pour rappeler que ce club est inscrit à jamais dans les plus belles pages de l’histoire du football anglais et européen. Les Anglais le savent, ce club est un mythe.

C’est d’histoire qu’il est question, uniquement. Oui car le « NF-FC » d’aujourd’hui n’a rien de remarquable. Une 23 place synonyme de relégation occupée au classement du Championship anglais à l’issue de la 31ème journée après 5 matchs sans victoire. Non il n’y a pas d’ironie quand on vous dit qu’un stade de 50 000 places devrait voir le jour en 2014, témoignage fort des ambitions de montée en «Premier League » des dirigeants du club. Malgré tout, les années de gloire sous la houlette de Brian Clough sont belles et bien lointaines et les préoccupations plus dramatiques. Alors vous me direz « quelles années? »; « Brian qui? », car l’histoire du football n’est pas étudiée dans les institutions et elle ne passionne pas plus les footballeurs d’aujourd’hui.

Davantage dans la culture de l’instant que de l’histoire, les mentalités d’aujourd’hui font que l’oubli et l’anonymat rongent les « Forests » depuis presque 20 ans et une 3ème place en Premier League. Le titre de Championship de 1998 ne leur aura pas permis de se stabiliser au haut niveau et depuis le club s’est fait comme une raison et ne parvient plus à se hisser dans l’élite du football anglais. Et pourtant ! Nottingham Forest c’est un palmarès européen plus prestigieux que celui de tout le football français réuni. Et oui, outre-Manche plusieurs villes ont leur lot d’histoire en matière de football. A ce titre-là cette ville industrielle du pays n’est pas en reste et là bas les plus anciens peuvent être nostalgique des années Clough.

Brian Clough, manager de légende

Brian Clough c’est ce manager, ce mec dirons-nous, à qui le club doit toute sa renommée. 18 saisons au club (entre 75 et 93), un record de longévité dont seuls lui et Sir Alex Ferguson détiennent le secret, en attendant Arsène Wenger. A coup sûr, ce sont les 18 plus belles années du club, sur le plan national comme sur le plan européen. Tout y est passé, deux League Cup de rang en 78 et 79 puis deux autres en 89 et 90. Une Community Shield en 78 (supercoupe d’Angleterre) qui s’incrit dans la foulée du seul titre champion d’Angleterre du club cette année-là dans une élite anglaise qui ne s’appelait pas encore Premier League mais Division One. Ce sont alors les plus belles pages que sont en train d’écrire les petits camarades de Clough. Un titre et donc une première participation pour la prestigieuse Coupe des clubs champions. Une seule aura suffit pour voir le sacre de Nottingham grâce à un but en finale de l’anglais Trevor Francis face aux suédois de Malmö à Münich.

L’année suivante, rebelote pour les « Reds de Nottingham » qui s’en vont vaincre le Hambourg de Keegan à Bernabeu par un but à rien grâce à John Neil Robertson. Kevin Keegan le gars du Liverpool rival avec qui le club partagera la triste tragédie de Hillsborough de 1989 lors d’une demi-finale de League Cup. Les années Clough sont aussi l’occasion de voir évoluer l’un des gardiens les plus emblématiques des « Three Lions », Peter Shilton. En 1992, Clough quitte le club à 57ans et à partir de l’année suivante, le club est relégué. Depuis seul le titre de division 2 de 1998 et rien à se mettre sous la dent, le club risque même de jouer en division 3 la saison prochaine. A nouveau. Car Nottingham Forest y pataugeait encore il y a deux saisons. Avec Leeds. Mais là c’est une autre histoire.

Nottingham Forest, c’est donc un club dont l’histoire est liée à Brian Clough. A ce titre il y a un avant et un après. Reverra-t-on un jour ce club au plus haut niveau ? Peu importe, l’histoire c’est l’histoire, ce dont manquent certains clubs auxquels on reproche aujourd’hui de ne pas avoir d’identité.  A Nottingham l’identité y est et l’illustre passé est là pour le rappeler. Un club qui reste pour le moment le seul  à compter plus de titres de champion d’Europe que de titres nationaux. Et parmi tous les anciens vainqueurs de la C1, il est le seul à être redescendu jusqu’en troisième division nationale.

 

La fiche d’identité du club
Nom : Nottingham Forest Football Club
Création : 1865
Statut pro : 1889
Surnoms : Forest, The Reds, The Tricky Trees
Couleurs : Rouge et blanc
Stade : City Ground (30.000 places environ)

Palmarès :
Champion d’Angleterre : 1978
FA Cup :  1898 et 1959
League Cup : 1978,1979,1989,1990
Charity Shield : 1978
C1 : 1979 et 1980
Supercoupe d’Europe : 1979

Quelques vidéos de Nottingham Forest :

[youtube 6eGEwblZKss]

[youtube Q3lYix7T3rs]

[youtube ezgmQTuiGOk]

 

 


1 COMMENTAIRE

  1. […] match qui sent bon le foot anglais et qui opposera Nottingham Forest actuellement classé avant-dernier du Championship à Coventry juste devant lui et qui compte le […]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici