Le manager de Manchester City, Roberto Mancini, a admis qu’il devait d’abord vendre des joueurs avant de pouvoir se renforcer pendant le mercato hivernal.

Est-ce les premiers effets du fair-play financier pour Manchester City ? Mais le club anglais ne semble plus enclin a faire de grosses folies pendant le mercato hivernal. Roberto Mancini, a fait part de son obligation de vendre avant de pouvoir acheter : “Actuellement nous avons besoin de vendre deux ou trois joueurs et après nous verrons ce que nous pouvons faire” a déclaré le technicien italien rapporte The Independent.

On comprend mieux désormais les raisons qui poussent absolument à vouloir vendre Carlos Tevez plutôt que de le prêter comme le souhaite le Milan AC : “L’objectif est de vendre après nous verrons s’il nous reste du temps pour pouvoir acheter” a ajouté Mancini.

Le fair-play financier semble être entré maintenant dans la tête des dirigeants et propriétaires mancuniens qui ont dépensé sans compter depuis quelques années. La saison dernière, Manchester City a annoncé avoir perdu plus de 200 millions d’euros.


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici