C’est ce jeudi que l’UEFA rendra sa décision concernant l’appel de la fédération anglaise à propos de la suspension infligée à Wayne Rooney. Une décision qui pourrait avoir un impact sur la compétition de son équipe. 

Suite à son expulsion face au Montenegro lors du dernier match de poule des éliminatoires à l’Euro 2012 en octobre dernier, Wayne Rooney a été suspendu trois matches par la commission de discipline de l’UEFA. Une sanction lourde, si confirmée, qui priverait l’attaquant anglais des trois premiers matches du premier tour de l’Euro 2012 contre la France le 11 juin, la Suède le 15 juin et l’Ukraine le 19 juin, tous prévus en Ukraine. Du coup, la fédération anglaise a décidé de faire appel de cette sanction.

Si la sanction est maintenue, Wayne Rooney ne ferait son retour que pour un hypothétique quart de finale. Et encore, si Fabio Capello décide de le sélectionner pour la compétition. Pour le moment, le sélectionneur de l’équipe d’Angleterre a réservé sa réponse sur le sujet, préférant attendre le verdict de ce jeudi qui sera délivré par l’UEFA. Mais à l’occasion de matches amicaux face à l’Espagne et la Suède en novembre, le technicien italien n’avait pas convoqué le joueur afin de tester différents systèmes sans lui.

Suspension réduite à deux matches espérée

Mais l’espoir demeure côté anglais de faire changer cette décision. Afin de mettre toutes ses chances de son côté, la fédération anglaise a engagé un avocat spécialiste du droit du sport et cette dernière espère obtenir une peine réduite, au pire, à deux matches. Fabio Capello en personne plaidera en faveur de son joueur. Si la commission accepte les arguments anglais et réduit la sanction, cela permettrait alors à Wayne Rooney de jouer face à l’Ukraine. Elle espère également que la commission d’appel tiendra compte des excuses rapidement exprimées par l’attaquant des Red Devils. Le joueur monténégrin, Miodrag Dzudovic, victime du geste d’humeur de l’international anglais, a lui aussi demandé la clémence à l’UEFA. Une autre pièce positive au dossier donc.

Il en faudra d’ailleurs. Car celui qui s’est refait une toute nouvelle coupe de cheveu pendant l’été, dispose d’un casier bien rempli au niveau des cartons rouges. Wayne Rooney en collectionne cinq à ce jour. Des cartons rouges auxquels ont doit ajouter des suspensions après-coup suite à des images sur lesquelles on voit le joueur anglais proférer des insultes. Toutefois, Wayne Rooney peut espérer une sanction réduite à deux matches, mais ne sera en aucun cas blanchi par l’UEFA. Un seul match de suspension le priverait lui aussi du match face à la France. Cela semble à ce jour la seule certitude. Demain, l’UEFA rendra son verdict, que tout l’Angleterre attend clément.

 

 


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici