La guerre entre Tottenham et West Ham pour l’attribution du Stade Olympique 2012 a conduit les Spurs a espionner la vice-présidente des Hammers, Karen Brady.

La justice anglaise a reconnu que des conversations de la dirigeante des Hammers avaient été obtenue illégallement par Tottenham : “A la hauteur du litige sur l’obtention du Stade olympique, des enregistrements téléphoniques de Mme Brady ont été illégalement obtenu par un subterfuge” a déclaré le juge chargé de l’enquête.

“PKF a été engagé par le club de Tottenham Hotspur pour mener à bien une enquête qui a été en quelque sorte liée à Stade olympique” a-t-il ajouté.


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici