Les premières fissures dans les relations entre le manager Andre Villas-Boas et son patron, Roman Abramovitch, sont apparues après un vif échange entre les deux hommes rapporte la presse dominicale anglaise.

Le propriétaire de Chelsea, Roman Abramovitch, aurait fait connaitre son sentiment concernant le début de saison moyen des Blues. Le milliardaire russe n’aurait pas du tout goûté l’humiliation subie par son équipe à Stamford Bridge face à Arsenal juste avant la trêve internationale (5-3).

La situation n’est pas encore à la crise ouverte mais ce petit orage arrive au moment où Guus Hiddink, l’ancien coach intérimaire des Blues et ami proche de Roman Abramovitch, est de nouveau sur le marché après avoir échoué à qualifier la Turquie pour l’Euro 2012.

Le technicien néerlandais, vainqueur de la Cup 2009 avec les Blues, pourrait débarquer avec un rôle de directeur du football. Ce que ne souhaiterait pas Andre Villas-Boas. Plus que jamais et seulement quatre mois après son arrivée, le Portugais est sous pression. Une défaite face à Liverpool ce dimanche pourrait provoquer un début de crise du côté de Stamford Bridge.


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici