La FIFA a finalement cédé à la pression populaire et a autorisé l’équipe d’Angleterre à porter sur son maillot le fameux coquelicot qui rend hommage chaque année à cette époque aux soldats britanniques.

Les joueurs anglais pourront respecter la tradition lors de leur match face à l’Espagne samedi 12 novembre, au lendemain de la fête de l’armistice de la guerre 14-18. Cette tradition ancrée depuis 90 ans en Grande-Bretagne, permet d’honorer la mémoire des soldats tombés au front lors des conflits passés ou actuels.

A cette époque, dans tous les stades du Royaume, on célèbre donc le “Poppy appeal”. La Royal British Legion profite de cette période, et via cet appel, pour lancer de grandes campagnes de dons utilisés, ensuite, pour venir en aide aux familles de soldats tombés pour la patrie.

Mais la FIFA considérait cette tradition comme un mouvement politique et par ses règlements qui exigent que le football doit rester neutre, elle avait interdit à l’équipe d’Angleterre d’arborer ces coquelicots sur leur maillot pour le match amical face aux Espagnols.

Devant le tollé général et populaire, les interventions de David Cameron, le premier ministre britannique, et celle du Prince William “himself”, la FIFA a plié. Outre l’Angleterre, le Pays de Galles qui accueille l’Australie à Cardiff et l’Ecosse qui se déplace à Chypre, pourront donc perpétuer la tradition.


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici