Birmingham City, qui dispute la Ligue Europa, doit se déplacer en Belgique jeudi pour y affronter le FC Bruges. Ses supporters sont attendus de pied ferme par les autorités locales.

Si sur le plan sportif, l’équipe belge ne craint pas le vainqueur de la League Cup 2011, la ville de Bruges, surnommée la Venise du Nord, craint les supporters qui accompagneront Birmingham City. Selon les médias locaux, plus de 5.600 d’entre-eux sont attendus.

Parmi eux, un groupe ultra-violent, les Zulu Warriors, qui ont déjà souvent fait des dégâts là où ils sont passés au Royaume-Uni, mais aussi à l’étranger depuis une trentaine d’année. C’est surtout dans les années ’80 et ’90 que les “Zulus”, un terme choisi en raison de la multiculturalité de ses membres, ont construit leur réputation. Notamment par leur rivalité avec les supporters d’Aston Villa.

Pour faire face à d’éventuels incidents, les supporters de Birmingham seront accompagnés par des policiers anglais. Sur place, la police belge a déployé les grands moyens mais par mesure de prévention n’a pas souhaité communiquer le nombre de policiers qui seront concernés. Des canons à eau, des policiers en civil et un appui aérien via des hélicoptères sont également prévus. Plus que jamais, Bruges sera en état de siège à partir de ce mercredi soir avec l’arrivée des 700 premiers supporters anglais attendus dans la soirée.


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici