Le match Bayern Munich-Manchester City est sans conteste l’affiche de cette deuxième journée de Ligue des Champions. Côté français, on suivra avec attention le duel à distance entre Franck Ribéry et Samir Nasri, les deux fers de lance de leur équipe respective.

Ils ont souvent évolué ensemble, que ce soit à l’OM ou en équipe de France, mais il ne s’étaient jamais affrontés en match officiel. Franck Ribéry et Samir Nasri vont donc se retrouver ce soir face à face pour un match que toute l’Europe attend entre le Bayern et City. Chacun des deux joueurs ont des trajectoires opposées depuis le début de la saison. D’un côté, Franck Ribéry monte en puissance après une année galère en raison de blessures à répétition et une mauvaise entente avec son entraîneur de l’époque, Louis Van Gaal, de l’autre, Samir Nasri, fraîchement débarqué d’Arsenal, qui a explosé dès son arrivée chez les Citizens mais qui semble marquer le pas ces derniers temps.

“Nasri est un joueur fantastique”

Au cours de cette rencontre, ils tâcheront, chacun à leur niveau, de peser sur le jeu de leur équipe respective mais ne devraient pas souvent se croiser sur le terrain. La première explication entre les deux gros calibres de ce groupe A est prometteuse. Avec deux milieux de terrain français qui auront un rôle prépondérant à jouer, dans deux styles différents. Mais parfois redoutablement efficaces.

Pour sa 5e saison au Bayern, Franck Ribéry est actuellement en pleine confiance sous la houlette de Jupp Heynckes. Très actif sur l’aile gauche, il reste un véritable poison pour les défenses adverses. Son travail défensif imposé par le nouveau coach du Bayern Munich est également une nouveauté dans son jeu et est à souligner.

A 24 ans, Samir Nasri a quitté des “Gunners” en perte de vitesse pour un club capable de gagner des titres. Après des débuts fracassants face à Tottenham, match pendant lequel, il délivrait trois passes décisives, puis une quatrième lors de sa deuxième apparition contre Wigan.  Mais malgré tout, son influence sur le jeu a été beaucoup moins nette en Ligue des champions contre Naples (1-1), puis en championnat contre Fulham (2-2), et lors de la victoire sur Everton samedi (2-0). Il reste tout de même un titulaire indiscutable dans le dispositif de l’entraîneur italien Roberto Mancini, qui avait beaucoup insisté pour son recrutement : “C’est un joueur fantastique. Il a la technique et le mental. Samir n’est au club que depuis quatre semaines. Il va forcément progresser” a déclaré le technicien italien en conférence de presse.

 


1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici