Home Actualités du foot anglais Barton : « Quand on m’attaque…. »

Barton : « Quand on m’attaque…. »

0

 

Définitivement classé parmi les « Bad Boys » du football anglais, Joey Barton n’a jamais vraiment donné sa version des faits concernant sa bagarre avec le Français Ousmane Dabo, lorsque les deux joueurs évoluaient à Manchester City.

Joey Barton s’est exprimé sur l’affaire qui l’a opposé à Ousmane Dabo : « L’histoire avec Dabo, je n’ai jamais vraiment donné ma version des faits. Mais c’est lui qui est venu par derrière, et il m’a baffé. Et quand il m’a baffé, je l’ai frappé en retour. Donc c’est lui l’instigateur, pas moi » a-t-il déclaré dans les colonnes de So Foot.

Pour justifier sa réputation et son geste, Joey Barton évoque ses origines : « Moi, quand on m’attaque, je me défends. J’ai grandi dans la rue, je viens d’un milieu ouvrier à Liverpool, et chez moi, quand tu te bats, il n’y a pas de règle. Si tu es dans la rue, qu’il y a une baston, il n’y a pas de règle. Tu dois te défendre. Ousmane était plus costaud que moi. Mais ça s’est fait comme ça, bang bang bang et c’était fini. La vérité, c’est qu’il a commencé la baston et que je l’ai terminée. Je ne suis pas une brute. Je n’aime pas me battre. Mais c’est humain de se défendre. Les humains font ça non ? » explique-t-il.

Un différend lié d’un échange verbal à un tacle en retard avant le derby face à Manchester United. Mais Joey Barton regrette surtout l’attitude de Dabo après : « La raison pour laquelle j’ai accepté cet interview aujourd’hui, c’est parce qu’en France, personne n’avait vraiment eu les deux versions complètes de l’histoire. Franchement, Ousmane, c’est une petite chatte. Il est allé se plaindre à la Police, genre : il m’a frappé. C’est quoi ça ? Moi je voulais qu’on discute. Il savait où me trouver. Mais, non, il n’est jamais venu me parler, et ça me fout en colère parce que dans les journaux, ils ont écrit des mensonges (….). Moi, je n’avais aucune envie de me battre avec lui » conclut Barton.

De son côté, également interrogé une nouvelle fois sur le sujet par le magazine, Ousmane Dabo confirme sa version des faits : « C’est la dernière fois que je parle de cette histoire, je n’avais pas envie de revenir dessus, mais mais puisqu’il fait le malin en interview…

« Barton a failli me casser la jambe. Il a taclé pour faire mal. Je n’ai rien dit. Mais je lui ai rendu son geste. Là, il s’est énervé. A la fin de l’entraînement, il est venu pour m’insulter et j’ai répondu sur le même ton, on était tous les deux énervés. On s’est poussés mutuellement. Et je suis parti. Je lui tournais le dos quand soudain, il a foncé sur moi et m’a mis une droite dans la tempe. Comme un lâche. Tout ça a été prouvé au procès. Je suis tombé K.O. La bagarre était finie, mais alors que j’étais insconscient, il a pris ma tête et m’a collé dix droites à bout portant, si j’en crois ce qu’on m’a dit (….). C’était tout sauf un combat loyal. J’ai su que c’était grave quand mes coéquipiers m’ont empêché de me regarder dans la glace alors que je revenai à moi » a-t-il expliqué.

Retrouvez l’intégralité de cet entretien dans le numéro du mois d’Avril de So Foot.

 


LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here